Comme l’année passé, je me suis amusé à triturer ma base de données dans laquelle je stock mes jeux (pour m’y retrouver facilement…vu le nombre). Voici le résultat de mes recherches – Les premiers chiffres sont approximatifs.

Cette année, je me suis levé environ 40 fois pendant les week ends et jours fériés. Ça peut paraître beaucoup, et pourtant, si l’on compte quasiment 2 fois par semaine en pleine saison, de Mai à Septembre, ça ne fait que 20 semaines sur 47 (au jour ou j’écris ce billet). Cela vient aussi surement du fait, que certains retours étant bien maigre, j’attends la semaine suivante pour les intégrer dans la base.

Je visite en moyenne 3.5 vides greniers, bourses aux jouets… par sortie, soit environ 160 manifestations. Mon assiduité est plus chronophage que l’année passée (120 manifs), mais cela vient surement du fait que j’ai pris l’habitude de me lever à 5H15 tous les jours (j’entends déjà les lecteurs crier : « Papy ! »).
Pour ce qui est des jeux (hors doubles):

22 jeux Gameboy
16 disques Gamecubes
4 cartouches gamegear – sans boite :(
8 nouveaux jeux Megadrive
25 sur PS1 (qui m’a permis de dépasser les 200 jeux sur ce support)
51 sur PS2 (qui confirment la grande disponibilité de ces titres, à prix modiques)
15 nouvelles cartouches Snes
et 3 Nes en boîte !

Pour un total de 216 jeux et 600 euros de dépensés.

A cela il faut ajouter les jeux neufs, ou quasi, achetés soit par moi, soit pour mes enfants ou ma femme.

Au total nous avons donc à la maison, bien orchestrés dans les étagères : 1826 jeux au 23/11/2015.

Voici comme l’année passée, quelques exemples de mes retours préférés :

  • Tout d’abord ce petit lot N64, récupéré pour 30 euros, avec des jeux en boîtes !

20150524_15051320150524_145249

  • Puis un beau lot Vectrex, sur lequel j’avais louché lors d’un voyage en belgique. Cette fois, j’ai le miens, acheté tout de même 40 euros, mais c’est le premier que je voyais en Broc ;)

20150830_153504

  • Ensuite, sur la même brocante que le Vectrex tout ceci (pour la petite histoire, c’était une brox annoncé à moins de 50 exposants, et au final il y’en avait 100+, sur laquelle j’étais le premier chercheur de JV, la chance était avec moi ce jour là)

20150830_154303

la petite nouveauté par rapport à l’année passée provient du fait que j’ai enfin, et après maintes discussions acharnées, obtenu le saint Graal, quelques pièces très convoitées, au par moi, car elles font partie de mes jeux les plus joués plus jeune :

20150906_190933

 

Voici donc un don pas comme les autres – un grand merci à lui !!  – qui est et restera longtemps mon meilleur retour ;)

 

Et en cadeau Bonux : mon nouveau « bureau » suite aux aménagements de cet été.

MyRoom2015

Je n’ai pas pour habitude de me rendre sur les grosses brocantes, entendez par-là 100+ exposants, mais en ce début d’année, on ne peut pas encore faire la fine-bouche. Du coup, réveil à 5h30 – aïe ça pique – et en route pour cette Brox à 27 kms de la maison. Arrivée 6H15-20, il fait nuit, il fait froid, -2, et les gants, attrapés juste avant de partir ne sont pas de trop.
Sur place il y a déjà des gens en cours de déballage, et assez peu de chineurs. C’est parti pour 1H30 de ballade, à passer devant les stands, la lampe à la main, et inspecter la moindre boite DVD ou cartons contenant moult et moult babioles.
Mon premier achat sera un jeu Nes en lose total mais non abimé à 2€: Top Gun, que j’avais déjà, mais je n’étais pas sûr de l’état. Au final, il ira dans mon placard à double – qu’il faudra que je me décide un jour à l’autre à vendre …

Je trouverai ensuite 2 jeux PS1 pour 2€. Certes ce ne sont pas des titres de folie, mais assez peu commun pour qu’ils m’intéressent :

Broc2_PS1

 

Ensuite un lot de jeux, annoncé à 15 euros, « négocié » à 10. Je dis « négocié », mais au vue de mon hésitation et après environ  7 longues secondes, le vendeur m’a proposé 10. J’ai hésité car je n’avais pas compris qu’il s’agissait du lot.  Dans le lot, et outre ce qui se trouve sur la photo, il y avait aussi un FIFA 08 (PS3) et un Call of Duty (PC), autant dire des boites vides ;).

Broc2_PS3

Et puis la bonne surprise pour moi ce week-end ce fût 2 jeux PS4 que je cherchais depuis quelques temps à un prix raisonnable en arpentant leboncoin  quotidiennement. Je les cherchais plutôt sur One, pour pouvoir y jouer avec mon poto (si tu lis ces lignes, tu vas gueuler), mais l’occasion était trop belle. 35 euros les deux.

 

Broc2_PS4

Et voilà, la saison reprend, doucement, mais sûrement. Doucement, car on est encore loin des 20 manifestations quotidiennes alentours. Ce weekend, seulement 2 petits événements : une bourse aux jouets de 14 exposants (!) et un vide grenier d’une vingtaine, tout deux en intérieur (-2 le matin, je n’aimerai pas exposer dehors …).

Au final j’y verrais mes premiers jeux PS4 en broc et 2 jeux Sega Master System que j’ai failli me faire piquer sous le nez, mais fort heureusement, je pense que les 2 messieurs devant moi préféraient du complet, car effectivement il leur manque les notices. Mais à 2 euros chaque, je n’ai pas fait mon difficile tant il est compliqué de trouver de la cartouche en BroX.

15022015

Les boites sont en très bon état (après nettoyage), même si l’odeur laissait penser qu’elles venaient de sortir d’un profond sommeil au fond d’un carton d’une cave humide ;).

Si ce premier retour pouvez placer cette année sous le signe de la cartouche, j’en serais bien heureux.

J’inaugure cette nouvelle rubrique avec mon premier feedback. Je précise, ce n’est pas un test, il y a des professionnels qui font cela bien mieux que moi. Perso quand je joue à un jeu, je ne me pose pas spécialement les questions existentielles du type : Combien de FPS ? Qui est le studio derrière le jeu ? Les hits qu’il a fait avant … Alors du coup je choisis au feeling, aux différents retours que j’ai de ci, de là, et surtout j’évite le spoil. Alors  effectivement il m’est arrivé d’acheter des jeux décevant (Lost planet 3 étant ma pire expérience dans le domaine), mais souvent on tombe sur de belles surprises.

la dernière en date donc : Alien Isolation
AlienIsolationHeader

Je suis un grand amateur (comme beaucoup de gens, finalement de la quadrilogie Alien, et plus encore du style et de l’Alien en lui même. Ce grand bipède, doté d’une queue fort pointue et coupante, ainsi que d’une mâchoire rétractile  pourvue de dents acérées et capable de transpercer votre boîte crânienne comme vous enfonceriez votre doigt dans de la gelé anglaise (oui la métaphore est quelque peu impromptue …).  Il se déplace rapidement et silencieusement, s’agrippe aux murs, et pour finir son sang n’est autre qu’une substance acide capable de détruire le plus résistant des alliages du futur. Çà, c’est pour le contexte général, au cas où vous n’auriez pas eu l’info.

Vous jouez le rôle d’Amanda Ripley, la fille d’Helen, qui va se rendre à bord d’une station spatiale pour y récupérer la boîte noir du Nostromo, disparu mystérieusement. L’action se déroule donc entre l’épisode 1 « Alien : le huitième passager » et « AlienS » (communément appelé Alien 2).
La première chose qui m’a frappé dans le jeu, c’est que l’atmosphère est restée très fidèle au film premier du nom. Jugez plutôt ce magnifique ordinateur capable de lire des emails, des vidéos et des extraits sonores :

alien_computer

Les salles de repos, les tables rondes, les fauteuils capitonnés d’un velours blanc immaculé (pour le moment), tout y est ! On a vraiment l’impression d’être rentré dans le film et de participer activement à la suite du premier opus. Ce qui en a fait le succès et repris est très bien exploité par les développeurs.
Pour preuve le fameux radar de mouvement, outil de prédilection et meilleur ami de Ripley – mère – dans les films, devient très vite aussi celui de Ripley – fille -. Je me suis fait une crampe au doigt  à force d’appuyer sur cette touche à tout bout de champ ; en déplacement, dès que j’entends un bruit bizarre, planqué au fond d’un placard, dans un conduit d’aération … partout  et tout-le-temps !
Mais attention, petit tips comme ça entre nous, cette foutue machine ‘bip’ lorsqu’elle trouve un mouvement face à vous. Ce bip est audible par un être doté d’une ouïe fine, sachez-le…Alien_isolation_radar

C’est juste un coup de maître, à mon sens, d’avoir mélangé Survival-horror + Alien. La peur est omniprésente, on flippe pour tout. L’Alien n’a pas de route définie. Si vous vous faites choper à un endroit, vous revenez à votre dernière sauvegarde (non automatique !), et l’Alien peut très bien ne plus être présent à l’endroit ou vous l’avez rencontré la minute d’avant. D’où la sur-utilisation du radar et de la lampe torche.  Chacun de vos pas est un calvaire, vous espérez, espérez que la bête ne soit pas là… je me suis même surpris à profiter de la présence d’autres humains autour de moi, mêmes hostiles, qui permettrait de distraire le monstre le temps que je m’échappe. C’est sadique et égoïste mais dans ce genre de situation, il n’est de meilleure arme pour la survie que votre individualisme.

Passons aux aspects négatifs du titre, qui, même si peu nombreux,  peuvent paraître récalcitrants. Tout d’abord, la durée de ‘vie’. Le scénario du jeu est fait de rebondissements, plus ou moins prévisibles, comme pouvait l’être le film. Ainsi, arrivant à la fin d’une étape importante, vous vous dites : « tiens c’est déjà fini ? » et hop, un rebond… Ok ça me va, sinon le jeu était vraiment trop court. Puis un second ; un troisième ; encore un … et ainsi de suite pour au final se dire « Ok, là ça fait trop, c’est plus ‘crédible' ». Toujours dans la surenchère. Du coup je le trouve un peu trop long, ce qui peut sembler idiot car plus le jeu est chronophage, plus on en a pour son argent, non ? Et bien selon moi non.
Lors des premiers rebondissements, je me disais qu’effectivement, si le jeu s’arrêtait ici, je me laisserai bien tenté par les DLC (et dieu seul sait que le jeu doit me plaire pour que je m’oriente vers ces attrapes-pigeons – mais ce n’est pas le sujet).

Arrivé à la véritable fin (vous me direz ce que vous en avez pensé), il n’était plus question de continuer (dlc), ou de reprendre le jeu dans une version plus difficile. Je l’avais fini, et plus envie d’y rejouer. Je l’ai rangé dans sa boîte et l’ai remis sur l’étagère, avec ce sentiment d’avoir passé un excellent moment, mais rassasié par la peur prodiguée.

 

 

L’heure est au bilan de mes retours de brocante, j’ai dépouillé les chiffres que j’avais et le constat est accablant, jugez plutôt :
Je me suis levé 48 fois à l’aube (entre 5H30 et 7H le samedi et/ou le dimanche).
j’ai foulé le pied d’environ 120 manifestations différentes (vide-greniers, bourses aux jouets, vide-maisons…).

Tout cet effort pour ramener cette année (liste non exhaustive):
– 3 jeux Master System
– 4 jeux Super Nintendo
– 8 jeux Gameboy
– 12 jeux Dreamcast
– 16 jeux DS
– 32 jeux gamecube
– 59 jeux PS1
– 93 jeux PS2 (!)
– …

Pour un total de 380 jeux achetés en 2014, et 1462 jeux en tout que compose ma collection.


« Pour un mélomane la plus belle pièce de musique est celle qu’il écoute ; pour un collectionneur c’est celle qu’il n’a pas dans sa discothèque. »

Petit échantillon de mes retours préférés de l’année :

Un joli lot Dreamcast avec les indispensables Shenmue 1 et 2 complets. 2014Fav1

Un joli lot Megadrive 2 avec le stick arcade et d’excellents titres2014Fav2

Une MS 2 en boîte et un adaptateur Snes.2014Fav3

GX4000

Encore un dimanche matin dédié à mon activité favorite.
Matinée un peu spéciale, car en visite chez mes parents, et donc sur un territoire ‘vide-greniesque’ moins habituel. Comme à l’accoutumé, j’ai préparé ma ronde la veille, 5 brocantes, petites/moyennes, pas trop éloignées. Levé 6H, départ 6H05 – avec un minimum de bruit pour ne pas réveiller la maisonet, au risque de me prendre des réflexions incongrues à mon retour  – Direction une petite ville à 15 km. J’arrive sur les lieux, et déjà, ça sent pas bon, je vois au loin … 1 exposant … Qu’à cela ne tienne, je vais tout de même allez voir, on ne sait jamais.

Résultat, un Resident Evil : Archive pour 1 euro et ‘Câl-of’ – comme on dit quand on est jeune et branché – pour 3 euros.

20140514_084553_2

Je me mets en route vers la deuxième… rien, personne, nada, quedal… En route vers la 3 ême. Ici ils sont une petite dizaine à déballer tranquillement. Ce n’est pas dans mes habitudes, mais cette fois j’ai demandé – poliment – si les exposants étaient en possession de « vieux jeux vidéo, style super nintendo, Gameboy… ». Ca n’a pas été très rentable, sauf au dernier stand ou la dame me dit :

-« Genre Amstrad, ça pourrait vous intéresser ? »

-« Oui pourquoi pas » en pensant alors à du CPC lourd et encombrant.  
-« la console grise avec les manettes ? J’ai 3 jeux avec aussi »
Une légère excitation m’envahit
-« La GX 4000 ? Avec les boites, les jeux ? »
-« Oui il me semble bien »
Oh punaise !
Elle finira par me dire que la console est chez elle et qu’elle pourra aller la chercher plus tard (on échange nos numéros). 

Finalement ici je ne récupérerai que le Walking Dead PS3 pour 3 euros, pour l’instant. 

Je finis la boucle avec 2 autres vide-greniers, le premier où personne n’a déballé parmi les 3 exposants. Quant au second, petite anecdote en m’y rendant. Mon GPS m’indique de « Tourner ; à ; droite ». Je m’exécute, ayant une confiance aveugle en celui-ci, étant quelque peu complètement dépourvu de tout sens de l’orientation. J’arrive alors sur un chemin – sur lequel la nature a commencé à reprendre ses droits – et au bout de 50 mètres je tombe la dessus :

20140511_073025_2

J’ai fait demi-tour.

Je ne trouverai rien sur la dernière brocante.

Il n’était alors que 7H30. j’ai donc décider de refaire le tour. Je finis par trouver ceci pour 1 euros l’unité (sauf Bilbo à 3 €, acheté à un gamin de 7-8 ans. C’est plus fort que moi, je ne peux pas négocier avec un gosse…)

20140514_084533_2

 

Finalement mon retour sur la 3ême brocante sera bénéfique puisque j’y pêcherai le fameux Amstrad GX4000 avec 3 jeux pour 10 euros. L’ensemble aura somme-toute nécessité quelques heures de nettoyage, tant la crasse avait envahi la moindre aspérité de la bête.

GX4000

 

 

 

Il y a des matins comme ça où vous vous dites que la journée démarre très mal.

6H15, aprés une nuit très agité (la faute à la schtoumpfette), je me dirige vers le premier des deux vide-greniers prévus ce matin. Il fait nuit, froid et ma lampe torche faiblit à chaque pas. Je fais un premier tour vite fait mais c’est très grand et j’aime pas les grandes brocantes. Au détour d’un camion, j’entends un hommer demander au propriétaire de la parcelle pour la journée – oui l’exposant – « c’est combien ? », l’hôte rétorque alors « Pour le tout ? » – « Non juste la dreamcast » – « Ah ; 8 euros avec les jeux » …. Et fuck ….

Continuer la lecture

La saison repart timidement, la semaine dernière fut une petite journée en oldies, petite pour ne pas dire inexistante. J’arrive sur une première brocante aux lueurs de l’aube – 6H30 – il y a une longue queue de voitures à l’arrêt ce qui n’augure jamais rien de bon. Une organisation mal rodée et c’est l’horaire de déballage qui trinque. J’attends une dizaine de minutes à airer  parmi les 3 exposants qui ont pu commencer tout juste à déballer. Je décide donc de me lancer à l’assaut de la deuxième brocante à 10 mins en voiture de la première, ça laissera le temps aux gens de déballer ici.

Continuer la lecture

PornophoniquePetit billet furtif pour vous parler d’un groupe que je viens de découvrir et qui date pourtant de 2003 – honte sur moi. Une recherche fortuite d’un groupe similaire à Shaka Ponk (dixit Grooveshark) m’a mené sur l’album de ce groupe atypique.

Pourquoi un tel partage sur FF me direz-vous ?

 

  • « Oui, tiens, pourquoi un tel partage ? »
  • « Et bien simplement car c’est un groupe allemand »
  • « Et ? Friendlyfire est germanophile ? »
  • « Non, c’est surtout que les musiciens se servent d’une guitare …. « 
  • « Oh ?! Déconne »
  • « …  mais aussi d’un(e) Gameboy et d’un Commodor 64 pour agrémenter les morceaux un peu Rock/Electro »

Le tout, sous licence Creative Common, donc en téléchargement libre pour une utilisation non pro ;  c’est de la boulette !

Disponible ici